Ces bâtiments qui consomment peu d’énergie

Introduction

Labels BBC, Bepos, RT 2012, étiquette de DPE catégorie A, etc. Aujourd’hui, il existe de nombreux moyens pour savoir si un bâtiment est gourmand en énergie. Et ce n’est que le début ! le secteur du bâtiment doit moins consommer. Les labels et autres dispositions vont encore se développer et dans cette jungle de dispositions, il faut savoir s’y retrouver ! Pour vous aider, les diagnostiqueurs du réseau DEFIM sont à votre disposition

                        

Chiffre :  Depuis 2007, 478 500 logements et 3,7 Millions m² Tertiaires ont été livrés et certifiés par l’un des 4 labels.

http://www.planbatimentdurable.fr/IMG/pdf/201503Tableaudebord.pdf

 

Texte :

Les labels : Il existe 4 labels.

Le premier, aussi appelé BBC-Effinergie a été défini par l’arrêté du 2 mai 2007. Il se base sur la RT2005 avec un objectif, pour les constructions résidentielles neuves, de consommation maximale d’énergie primaire fixé à 50 kWh/m2/an.

Le second, l’Effigernie + est plus stricte et se base sur la RT 2012, exigeant, notamment une réduction de 20% des consommations conventionnelles d’énergie primaire et ramenant le critère de consommation moyenne à 40 kWh/m2/an.

On retrouve aussi le label BBC-Effinergie Rénovation qui fixe pour les constructions résidentielles rénovées l’objectif de consommation maximale d’énergie primaire à 80 kWh/m2/an.

Enfin, le label BEPOS, qui ne fait aujourd’hui l’objet d’aucun arrêté ni décret, a été conçu pour valoriser les bâtiments qui consomment peu d’énergie non-renouvelable et produisent sur site beaucoup d’énergie renouvelable.

 

La RT 2012

Cette réglementation vise à atteindre une dépense maximale des biens immobiliers de de 50kWhep/(m².an), valeur moyenne du label « bâtiments basse consommation » (BBC), notamment, dans le secteur de la construction neuve permettant ainsi de prendre le chemin des bâtiments à énergie positive en 2020.

 

L’étiquette DPE de catégorie A

Cet outil renseigne sur la performance énergétique d'un logement ou d'un bâtiment, en évaluant sa consommation d'énergie. Les bâtiments qui répondent aux critères de la RT 2012, à savoir consommer moins de 50kWhep/(m².an), sont récompensés par la Classe A, soit la plus performante.