MaPrimeRénov’ : pas de DPE, pas de PAC

Les règles du jeu ont encore changé. L’Etat finance très largement votre pompe à chaleur, mais en contrepartie, il faut désormais un DPE. Sinon, pas de PrimeRénov’.

Les règles du jeu ont encore changé. L’Etat finance très largement votre pompe à chaleur, mais en contrepartie, il faut désormais un DPE. Sinon, pas de PrimeRénov’.

Le DPE, c’est un peu le mètre étalon de la rénovation. Depuis le 1er janvier 2024, lorsque vous sollicitez MaPrimeRénov’ pour installer une pompe à chaleur (ou d’autres travaux monogestes), on vous demande un DPE ou un audit énergétique. Petite précision au passage, ce DPE doit im-pé-ra-ti-ve-ment avoir été réalisé après le 1er janvier 2018.

Pfuhhh encore une contrainte. Oui, mais il y a une bonne raison. Pour faire simple, ces dernières années, l’Etat a souvent été critiqué parce qu’il finançait parfois des PAC dans des passoires énergétiques : pas très logique, faut bien le reconnaître. C’est un peu comme si on était nu chez soi, et qu’on montait le chauffage avant de penser à enfiler des vêtements.

Bref, notre gouvernement a revu sa copie. Grâce au DPE (ou l’audit), l’Anah chargée de distribuer MaPrimeRénov’ connaît désormais la classe énergétique du logement et peut orienter vers une rénovation efficace.  Après le 1er juillet 2024, les logements classés F ou G ne pourront plus aspirer aux aides pour simplement remplacer leur vieille chaudière, ils devront passer automatiquement par une rénovation d’ampleur. 

Et combien je vais toucher pour ma PAC ?

Sauvons la planète, décarbonons, décarbonons. Pour encourager les ménages à sortir des énergies fossiles, l’Etat se montre plutôt généreux avec une PrimeRénov’ revue à la hausse. Euh combien ? Tout dépend des revenus du ménage, mais aussi du type de pompe à chaleur : hybride ? Aérothermique ? Ou géothermique ? Vous avez le choix.

TravauxMénages aux revenus très modestes (MPR Bleu)Ménages aux revenus modestes (MPR Jaune)Ménages aux revenus intermédiaires (MPR Violet)Ménages aux revenus supérieurs (MPR Rose)Plafond de dépenses (TTC)
Pompes à chaleur géothermiques ou solarothermiques11.000 €9.000 €6.000 €Non éligible18.000 €
Pompes à chaleur air/eau5.000 €4.000 €3.000 €Non éligible12.000 €
Pompes à chaleur dédiées à la production d’eau chaude sanitaire1.200 €800 €400 €Non éligible3.500 €

Et ce n’est pas fini. Pour doper la sortie des énergies fossiles, les ménages peuvent aussi compter sur les fameux CEE (Certificats d’économies d’énergie) avec la prime « coup de pouce chauffage ». Quels que soient leurs revenus, les propriétaires qui remplacent leur ancienne chaudière gaz, fioul ou charbon par une pompe à chaleur peuvent en bénéficier. Selon le type de PAC, l’aide peut aller jusque 5.000 euros !  

Ménages modestesAutres ménages
PAC air/eau4.000 €2.500 €
PAC eau/eau5.000 €5.000 €
PAC hybride (PAC + chaudière à condensation)4.000 €2.500€

On n’a toujours pas fini ! A ces aides, il faut aussi ajouter la TVA réduite à 5,5%, les aides locales mises en place par les collectivités, les chèques énergie et l’éco-PTZ pour financer le reste à charge… De quoi alléger encore la facture.

Partagez l'actu :
Nos autres articles :

50€ pour un DPE, c’est l’histoire d’un mec…

C’est l’histoire d’un propriétaire qui pensait faire une super bonne affaire en achetant son DPE à un prix défiant toute concurrence. L’histoire finit bien, mais ce diagnostic bâclé a failli pourtant lui coûter cher.