Ah bon, j’ai d’autres diags à faire que le DPE ?

Archi-médiatisé depuis deux ans, le DPE occulte parfois tous les autres diagnostics. Alors on le rappelle, le Diagnostic de performance énergétique est important, mais il n’y a pas que lui qui compte à la vente/location.

« Bonjour, je vends (ou je loue) mon logement, je voudrais un DPE. » Dans l’esprit du particulier, le Dossier de diagnostic technique (DDT) se résume parfois au seul DPE. Certains sont même surpris : ah bon, il y a d’autres diagnostics à faire ? C’est du vécu.

Il est vrai que nul autre diagnostic n’avait joui d’une telle publicité depuis 25 ans que notre filière existe. Et les mesurages ? Et le plomb ? Et l’amiante ? Et le gaz ou l’électricité ? Et on en passe. À croire qu’il n’y a plus que le DPE qui compte.

Disons-le, il y a une forme d’injustice. Car si le DPE est devenu essentiel à la valeur verte du bien, pour augmenter le loyer, et demain pour louer un logement, les autres diagnostics n’en sont pas moins obligatoires et essentiels. L’amiante, le plomb, les termites, l’électricité ou le gaz, jouent un rôle primordial dans la santé et la sécurité des logements, on le rappelle. Et on pourrait même se demander ce qu’il y a de pire : à choisir, vous préférez une maison rongée par des termites ou avec de l’amiante en mauvais état ? Ou bien une passoire thermique classée F ou G ? Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, c’est vite tranché.

D’autant que si un DPE peut interdire la location d’un logement, c’est aussi le cas pour les autres diagnostics. Pour que le logement soit loué, il doit être décent. Et pour être décent, il ne doit présenter aucun risque pour la santé ou la sécurité des occupants. Autant dire qu’un diag électricité ou gaz qui révèle des anomalies sérieuses sur l’installation, ou un diag plomb qui mentionne des revêtements dégradés, ont exactement le même effet qu’un DPE F ou G : le logement ne peut être loué. C’est comme ça depuis des années, mais effectivement, il y a eu moins de publicité autour.

Moralité, oui, le DPE est sans doute important, mais il ne l’est pas plus, pas moins que les autres diagnostics. Et avoir un DPE qui n’est pas du F ou G, n’est pas un blanc-seing pour louer : les autres diagnostics comptent aussi.

Quels diagnostics en cas de vente.

Quels diagnostics en cas de location.

Partagez l'actu :
Nos autres articles :

50€ pour un DPE, c’est l’histoire d’un mec…

C’est l’histoire d’un propriétaire qui pensait faire une super bonne affaire en achetant son DPE à un prix défiant toute concurrence. L’histoire finit bien, mais ce diagnostic bâclé a failli pourtant lui coûter cher.