Est-ce que je dois changer ma chaudière au fioul ?

#DefimVousRepond

Tôt ou tard la question risque de se poser. Dès juillet, il sera interdit d’installer une chaudière neuve au fioul (ou au charbon). Le gouvernement ne cache pas son ambition, il veut en finir avec cette énergie jugée trop polluante et synonyme de performance énergétique dégradée… 

Réparer, oui, remplacer non

Le fioul a bénéficié d’un petit sursis. On en avait parlé pour le 1er janvier 2022, l’interdiction arrivera finalement à partir du 1er juillet 2022. Dans le neuf ou l’existant, tout nouvel équipement de chauffage ou de production d’eau chaude installé devra répondre à un niveau minimal de performance environnementale en matière d’émissions de gaz à effet de serre. Autant dire que tout ce qui marche au fioul ou au charbon se trouve automatiquement exclu. Trop polluant, trop d’émissions de gaz à effet de serre. 

Que vont devenir les actuelles chaudières ? Pas d’inquiétude, on ne va pas demander aux 3,5 millions de ménages qui se chauffent encore au fioul de changer d’énergie du jour au lendemain. « Les propriétaires d’équipements existants fonctionnant au fioul ou au charbon pourront continuer à les utiliser sans changement de combustible, les entretenir et les faire réparer pour maintenir leur efficacité », rassure le ministère. Le décret (*) publié en janvier ne concerne que les équipements neufs. Dit autrement, on peut encore réparer sa bonne vieille chaudière au fioul en cas de panne, par contre on ne pourra plus la remplacer si celle-ci vient à rendre l’âme.  

Le fioul bientôt mort, vive le biofioul

En cas de panne, la question risque donc de se poser pour les ménages qui se chauffent encore au fioul. Mieux vaut-il réparer ma chaudière ? Ou me convertir à une autre énergie ? Le gouvernement a multiplié les aides pour justement inciter les ménages à laisser de côté le fioul. Le ministère évoque ainsi depuis 2019, « plus de 900.000 changements d’équipements de chauffage, dont près de 350.000 fonctionnant au fioul, qui ont été réalisés »

A terme, le fioul semble bel et bien condamné. Non seulement, la question de la disponibilité des pièces risque de se poser avec le temps, mais il y a aussi l’impact sur la performance énergétique du bien. Car avec le nouveau DPE en vigueur depuis juillet 2021, le fioul se trouve sacrément pénalisé. Des logements auparavant classés en D ou en E, peuvent aujourd’hui se retrouver parmi les passoires énergétiques, tout simplement parce qu’ils sont chauffés au fioul. 

On se rassure, même si le fioul est amené à disparaître, les biocombustibles offrent une alternative à ceux qui ne changeraient d’énergie pour rien au monde. L’installation d’une chaudière au biofioul reste autorisée, et des solutions se développent pour convertir sa bonne vieille chaudière au fioul.

Partagez l'actu :
Nos autres articles :

50€ pour un DPE, c’est l’histoire d’un mec…

C’est l’histoire d’un propriétaire qui pensait faire une super bonne affaire en achetant son DPE à un prix défiant toute concurrence. L’histoire finit bien, mais ce diagnostic bâclé a failli pourtant lui coûter cher.